Prier pour nos défunts

Article du frère Arnaud Blunat, dominicain, aumônier national des Équipes de France, publié dans le feuillet de prière des Équipes du Rosaire N°425 - Novembre 2017


Dans les Equipes du Rosaire, nous avons le souci de nous soutenir les uns les autres et de nous porter dans la prière. Le mois de novembre est marqué par la prière pour nos frères et sœurs défunts. Peut-être pourrions-nous, lors de la rencontre de ce mois-ci, prier plus particulièrement pour les membres de nos équipes qui nous ont quittés cette année et les années passées. Prier pour les défunts est un devoir de justice et de charité. C’est ainsi que se manifeste la belle communion des saints qui unit les vivants du ciel et de la terre.


Une manière de ne pas les oublier

Mais précisons un peu l’importance et la valeur de cette prière. Prier pour les défunts, c’est une manière de ne pas les oublier. C’est maintenir un lien spirituel avec eux. C’est aussi être solidaire de leur destinée, d’autant plus que nous les retrouverons un jour en Dieu. Nous serons avec eux auprès de Dieu.

Il y a des personnes que nous avons aimées, et pour qui nous prions parce que nous voulons leur bonheur au ciel. Nous savons que leur vie n’a pas été parfaite et nous avons espoir qu’elles pourront se purifier de tous leurs péchés. L’Eglise croit à l’existence du Purgatoire, cet état transitoire qui permet à un défunt de se libérer de toute entrave et de se préparer à connaitre la joie du paradis, à vivre dans le Royaume.


La prière est un vrai lieu de conversion

Il y a aussi des personnes que nous n’avons pas suffisamment aimées ou qui ne nous ont pas aimées quand elles étaient sur la terre. Peut-être serions-nous tentés de les oublier. Mais
n’ont-elles pas précisément besoin de notre prière ? Aimer ses ennemis, c’est leur vouloir du bien et non du mal. La prière est un vrai lieu de conversion. Cette prière nous purifie de toute rancœur, de tout regret, de toute dureté de cœur. Demandons à Dieu de changer notre cœur en priant pour nos ennemis.


Prier pour ceux qui sont en rupture ?

Il y a enfin des personnes qui meurent sans croire en Dieu, en rupture avec les autres, en haine d’elles-mêmes. Cette violence peut nous troubler et nous interroger sur l’utilité de la prière. Ces personnes ont-elles besoin de nous ? Peut-on et doit-on prier pour elles ? Oui, sans hésiter. Nous savons d’abord qu’au dernier moment, des personnes endurcies ont pu se convertir, tel le bon larron. Le curé d’Ars racontait que l’homme qui se jette du pont s’est peut-être converti avant de tomber dans la rivière. Et Sainte Thérèse de Lisieux avait eu la certitude de la conversion de Pranzini, condamné à mort. En dépit de son refus de se confesser, il avait fini par embrasser le crucifix avant de monter sur l’échafaud. On ne sait jamais ce qui peut se passer… L’amour que nous manifestons pour ces personnes peut porter un fruit insoupçonné.


Des effets pour l’éternité

Prier pour les défunts peut donc produire des effets qu’on ne mesurera qu’au ciel. Une oraison de la messe dit que Dieu veut sauver tous les hommes et ne veut qu’aucun se perde. Dieu a en effet livré son Fils et a consenti qu’il meure sur la croix, pour nous montrer jusqu’où allait son amour pour nous. Mais c’est bien avec nous qu’il accomplira cette œuvre. Autrement dit, par la prière il nous associe au salut du monde. La prière pour les défunts a une valeur infinie.

Au cœur de notre réunion de prière, avec notre équipe, nous pouvons donc porter ensemble cette intention pour tous nos frères et sœurs défunts. Dans l’Ordre de Saint Dominique, nous avons ce souci constant de prier pour les défunts. Nous nous efforçons de veiller les uns sur les autres en nous confiant toujours plus à la miséricorde de Dieu. Au ciel nous découvrirons combien nous-mêmes également nous aurons bénéficié de la prière des autres. Grande sera alors notre joie de vivre en plénitude la Communion des Saints !

 

Category:
French