Un morceau de ciel

Couvent Saint-Thomas d'Aquin, Toulouse, France
Le 8 mai 2010


Les cartes pour la Promotion Générale du Rosaire ont été distribuées par dizaines de milliers. Elles présentent, au recto, une photographie prise par le frère Louis-Marie Ariño-Durand, o.p., et peuvent être utilisées comme une prédication simple et évocatrice. Qu’elles soient grandes ou petites, elles ont toutes le même verso : on y trouve, dans les trois langues officielles de l’Ordre dominicain, le slogan du site, "Priez, prêchez, vivez... le Rosaire !"


Cette photo a été prise dans le cloître du Couvent Saint-Thomas d’Aquin de Toulouse. Il s’agit d’un couvent dominicain à l’architecture particulière. Construit à la fin des années 50, il voit le triomphe du béton et du verre.

Le cloître a également un style bien marqué. Aux quatre coins, on trouve des réceptacles en pierre qui récupèrent l’eau de pluie. Objectivement, ce cloître n’est pas beau, mais il s’agit tout de même d’un espace où il fait bon déambuler. J’aime y prier mon rosaire en marchant.

Un jour, alors que j’étais en train de prier et que je regardais le sol, je passe à côté d’un de ces réceptacles remplis d’eau. Et je me rends compte qu’en regardant mes pieds… je vois le ciel !

Nous recherchons toujours le ciel ailleurs, au loin. Et il suffit de regarder à nos pieds, tout près de nous ! Le ciel se trouve alors là où on ne l’attend pas.

Combien de fois avons-nous pensé que notre communauté religieuse ou notre famille n’est pas parfaite et que c’est mieux ailleurs ? Nous disons parfois que l’herbe est plus verte chez le voisin. Rien n’est moins sûr !
Tel frère, telle sœur, tel voisin, tel membre de ma famille… je sais déjà ce qu’il va me dire avant même qu’il ait ouvert la bouche ! Et en fait, je ne l’écoute même pas. Je ne suis même pas prêt à me laisser surprendre !
Si ça se trouve, tel frère, telle sœur, tel voisin, tel membre de ma famille est un morceau de ciel, tout près de moi… et je ne l’ai jamais vu !

La prière du Rosaire, simple et répétitive, nous fait vivre les événements de la vie du Christ avec Marie. C’est la Mère et le Fils que nous côtoyons par la méditation des mystères. Nous passons du temps avec eux… et l’on finit toujours par ressembler, ne serait-ce qu’un peu, à ceux que l’on fréquente.
La prière du Rosaire nous apprend à voir ce qui ne se voit pas, à deviner ces morceaux de ciel qui nous entourent et rendent la vie si belle, même dans la banalité du quotidien.
La prière du Rosaire nous apprend enfin à devenir des morceaux de ciel pour ceux qui nous entourent.

Dans ce reflet, que voyez-vous ?
J’y ai vu le ciel et ses nuages.
D’autres y ont vu une source qui ne tarit jamais.
D’autres encore la carte de l’Afrique ou même les anges !

C’est un morceau de ciel… dont nous goûterons un jour la gloire, pleinement !


Fr. Louis-Marie ARIÑO-DURAND, o.p.
Promoteur Général du Rosaire

 

Category:
French