Meeting with…

Rencontre avec... Marie-Jo Witnauer

Marie m’a appris à lever la tête de ma misère

J’ai commencé à prier le Rosaire dans des circonstances pénibles de ma vie. Je ne connaissais aucun groupe de prière. En dehors de la messe dominicale ma vie était un désert spirituel. Tout ce que j’avais appris de la religion était resté dans ma tête mais n’était pas descendu dans mon cœur et je sentais bien que je ne pourrais pas continuer ainsi. Souvent revenait dans mon souvenir l’image de ma grand-mère assise dans sa cuisine, égrenant des Ave pendant ses temps de repos. Mais ce genre de prière n’est pas pour moi, pensais-je.

French

Rencontre avec... Marie-Thérèse Masson

Marie-Thérèse Masson est membre de la Légion de Marie à Neuilly. Cette rencontre est parue dans la Revue du Rosaire de Novembre 2008.

J’aime bien méditer le chapelet, et encore plus quand je suis avec d’autres chrétiens. À chaque fois, il arrive quelque chose qui fait que cette prière ne ressemble pas à la précédente… et pourtant ce sont les mêmes mots.

French

Rencontre avec... Marguerite Aris

« Comme les bornes kilométriques sur ma route quotidienne »

La prière du chapelet a toujours été importante dans ma vie de chrétienne. Mais depuis près de trois ans, la prière du Rosaire, dans chacune de mes journées, est devenue « vitale », avec l’eucharistie et l’oraison. C’est comme les bornes kilométriques sur ma route quotidienne. Prier trois chapelets en ayant une vie très active de retraitée, est-ce possible, me direz-vous? Nous prenons bien trois repas par jour !

French

Rencontre avec... Liliane Lamy

« grâce à mon père… »

La prière du Rosaire a transformé ma vie. Que de chemin parcouru depuis mon enfance où, en internat, j'égrenais de façon répétitive et sans méditation des Je vous salue Marie. Après une période assez longue, j'abandonnai toute pratique. Il faut dire que mon activité hôtelière ne m'en laissait guère le temps, mais ma foi demeurait. Ce sont des épreuves douloureuses et familiales qui m'ont conduite dans une équipe du Rosaire, grâce à mon père qui avait rejoint l'une d'elles. Et je repris goût à la prière quotidienne.

French

Rencontre avec... Anne-Marie Séréna

« Prier Marie me rend heureuse »

Enfant, je voyais maman et ma grand-mère égrener leur chapelet avec le feuillet du « Rosaire vivant ! » Bien plus tard, lors d’un Pèlerinage du Rosaire à Lourdes, une amie me parla des Équipes du Rosaire et me demanda d’en créer une. Je suis partie avec la « bénédiction » du père Dornier et dans la confiance, tout offerte à Marie. Ne nous conduit-elle pas pleinement à Jésus !

French

Pages

Subscribe to Meeting with…