Poems

Le portement de croix

Ton épaule portait le joug de la passion,
Tu peinais et ployais sous le fardeau,
Lorsque tu poursuivais ton ascension,
Le bois courbant ton dos.

D’un cœur de compassion Simon eut le visage,
Puisqu’il se renonça, portant ta croix,
T’accompagnant, Jésus, vers le rivage,
Où pour nous tu décrois.

Jérusalem en pleurs, te voyant, se désole,
Pourtant tu la renvoies à ses enfants,
A Rachel qui ne veut qu’on la console,
De douleur étouffant.

French

Annonciation

Dès le commencement était le Verbe,
Et par lui fut toute la création.
Mais notre humanité, dans sa superbe,
A méprisé cette Révélation.

La voix de Dieu criait dans le désert,
Cherchant en vain une oreille attentive ;
Un prophète, parfois, s’était ouvert
Au souffle de l’Esprit, brise furtive.

Marie veillait, d’un paisible silence,
Lorsque survint un céleste invité ;
Il annonça, dans son humble existence,
L’accueil de Dieu en notre humanité.

French

Le couronnement d’épines

Livré aux mains d’une foule enragée,
Ta Sainte Face en ce jour outragée,
Giflé, tu fus la proie des pires quolibets,
Ô Toi, Agneau de Dieu que l’on mène au gibet.

Ton front porta la coupe d’amertume,
Le signe du grand Roi couronné de douleur ;
Victime d’un amour qui se consume,
Pas un ne répondait à l’appel de ton cœur.

French

L’Agonie

Jésus, dans la nuit tu priais,
Seul face au Père dans l’épreuve ;
Dans la douleur tu lui criais
Que son regard vers toi s’émeuve.

Ô Toi qui t’étais abaissé
Jusques aux pieds de tes disciples,
Te voilà par eux délaissé,
Soumis aux tentations multiples.

Le jardin s’était fait désert,
Car alors arrivait ton heure,
A laquelle aucun mot ne sert,
Et pour laquelle chacun pleure.

French

Ascension

Une flamme brûlait dans le cœur des apôtres,
Tandis qu’Il se tenait près d’eux, ressuscité.
Leur visage brillait de la gloire de l’Autre,
De Jésus, rayonnant en son Eternité.

Le Christ à ses amis annonce son départ,
Et sait combien leur cœur en conçoit de tristesse ;
Au Royaume de Dieu, ils auront une part,
Mais à présent ce n’est pour eux qu’une promesse.

French

Pour qu’on ose tout me demander

Dans leur grande majorité, les poètes contemporains ne sont pas chrétiens. Souvent, leur œuvre est traversée d’une quête ou d’une expérience d’absolu dont ils sont convaincus qu’elle prend le relais de la religion. Certains, pourtant, attestent que leur foi chrétienne nourrit leur poésie, ainsi Jean-Paul de Dadelsen ou Jean Grosjean. Ce ne sont pas des poètes « catholiques » au service d’une orthodoxie, mais leur œuvre laisse apparaître leur expérience de croyants au sein de leur vie humaine, avec ses difficultés, ses doutes, ses contradictions même.
French

Cana

CANA

À Cana en Galilée
Il y eut une noce
Où le vin manqua.
Mais sur nous veillait une mère :
« Faites tout ce qu’il vous dira.»
Dans la clarté de l’humble fiat,
À la source, ô Marie,
De ton humanité de grâce comblée,
Pour nos amphores d’argile
Nous avons puisé l’eau
De nos consentements ;
Et le maître du festin
Put louer les mérites
De l’époux qui pour ses hôtes
Fit couler le meilleur vin
À flots
Jusqu’au petit matin.

French

Pages

Subscribe to Poems