The Rosary and the Bible

La Flagellation et le Psaume 87

La flagellation fut un terrible châtiment qui a comme achevé l’Homme-Jésus, au point qu’il n’avait plus visage d’homme (voir Isaïe 52, le 4° chant du Serviteur).


Le psaume 87 évoque bien la dureté et la longue durée de la souffrance corporelle, il nous fait marcher avec Jésus :

Seigneur mon Dieu et mon salut, en cette nuit où je crie en ta présence… (v.1)

Au départ, c’est la confiance de l’Homme-Dieu qui s’exprime et que l’on retrouvera dans plusieurs versets (3.10.14) comme durant le chemin de Croix.

French

L’Agonie de Jésus et le Psaume 90

Le psaume 90 nous propose comme un tissage de l’épreuve et du réconfort : c’est le combat.

Quand je me tiens sous l’abri du Très Haut… Je dis au Seigneur : mon Refuge. (v.1.2)

Jésus entre dans son Agonie en confiant sa cause à Dieu son rempart ; il est sûr de son Dieu, sa fidélité est une armure, un bouclier.

Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni…, ni…, ni… (v.5-13)

Durant 8 versets les 2 faces de l’Agonie se succèdent : le combat et la victoire sous la protection de Dieu.

French

L’institution de l’Eucharistie et le Psaume 33

Dans l’institution de l’Eucharistie Jésus nous manifeste qu’il nous aime jusqu’au bout : il nous offre son corps en nourriture, nous révèle que Dieu est sauveur des pauvres, rachat et refuge ; il nous entraîne dans l’action de grâce avec lui et dans l’adoration.

Tous ces points sont soulignés dans la première partie du psaume 33 ; retenons-en trois :

French

La Transfiguration et le Psaume 96

La Transfiguration nous révèle que la gloire de Dieu est donnée dans son Humanité. Grand mystère et grande joie pour le disciple, pour chaque disciple.


Le psaume 96 nous en fait une belle description ; suivons-le verset par verset.

Ténèbres et nuées l’entourent [ténèbres dans le cœur des disciples qui ne comprennent pas, nuée lumineuse autour du corps de Jésus ], justice et droit [peut-être Moïse et Elie ?] sont l’appui de son trône. (v.2)

French

L’Annonce du Royaume avec le psaume 31

L’annonce du Royaume, c’est l’invitation à la conversion !... avec le Psaume 31

En effet le psaume 31 ne cesse de proclamer cette équivalence.

Heureux l’homme dont la faute est enlevée et le péché remis ! (v.1)
‘Heureux’ est le premier mot ; c’est déjà le signe de la Joie du Royaume.
Et le Royaume, c’est le péché remis, la faute enlevée une fois celle-ci reconnue et regrettée. Autrement dit, le Royaume c’est la Miséricorde de Dieu consommée.

French

Les Noces de Cana et le Psaume 111

Retenons 2 éléments de l’épisode de Cana :

L’attitude de Marie, qui est un reflet de celle qui régnait dans la Sainte Famille : elle conseille simplement ‘Faites tout ce qu’il vous dira’.

L’abondance, la profusion du don gratuit de Dieu manifesté par les jarres pleines de vin.


Ces 2 caractéristiques se trouvent dans le psaume 111 :

French

Le Baptême de Jésus et le Psaume 28

Les eaux du baptême, la voix du Père, la sainteté royale du Christ, voilà que déjà le psaume 28 nous les annonce :

Adorez le Seigneur éblouissant de sainteté (v.2)
C’est la première attitude de Jean-Baptiste devant Jésus qui s’avance pour être baptisé.
Nous aussi nous serons éblouissants de sainteté par la grâce du baptême qui sanctifie, purifie…

French

Le Recouvrement de Jésus au Temple avec les Psaumes 83 et 88

Le Temple : c’est là que se réalise l’Épiphanie de la Sagesse de Dieu.

Contemplons ces deux grandes valeurs que Jésus a aimées et fait découvrir à ses proches.


1) Celui qui est retenu loin de la Ville sainte songe au bonheur de ceux qui s’en vont en pèlerinage vers la demeure de Dieu, nous rapporte le psaume 83.
Et Jésus vibre de cette même sensibilité ; et c’est pourquoi nous le retrouvons dans le lieu saint :

French

De la Nativité à l’Épiphanie avec les Psaumes 130 et 71

La Naissance de Jésus se déploie nécessairement à travers la scène de l’Épiphanie. Nous trouvons la même complémentarité dans les 2 psaumes choisis.


1°) Dieu vient au monde, comme un petit enfant dans les bras de sa mère. (Ps 130,2)

Ce verset nous fait contempler Marie berçant l’Enfant Jésus dans ses bras.

Mais ce n’est que la finale de la phrase :
Mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant dans les bras de sa mère.

French

Pages

Subscribe to The Rosary and the Bible