L’Assomption de Marie et le Psaume 131

L’Assomption, si elle est un privilège unique de Marie jusqu’à présent, est cependant la préfiguration de ce que connaîtra l’Église Épouse du Christ à la fin des temps.

Réciproquement le psaume 131 nous rapporte un événement de type ecclésial (du temps de l’Ancienne Alliance) qui est à lire en y contemplant la figure de Marie.

Entrons dans la demeure de Dieu…(v. 7)
Cette demeure c’est le « Ciel » où pénètre Marie et c’est l’Église. Mais c’est aussi Marie elle-même en qui Dieu demeura durant 9 mois.
Et c’est encore chacun de ceux qui gardent fidèlement la Parole (le Verbe) en leur cœur.

Monte Seigneur vers le lieu de ton repos, Toi et l’Arche de ta force ! (v. 8)
L’Arche d’Alliance, lieu de la présence de Dieu dans l’Ancien Testament est une belle figure de Marie. Aujourd’hui c’est elle qui monte vers le lieu de son repos.

Le Seigneur a fait choix de Sion, elle est le séjour qu’il désire.
Voilà mon repos à tout jamais.
(v. 13-14)
Sion, encore une image de Marie : le Seigneur l’a choisie pour accomplir en elle et par avance toute l’économie du Salut qu’il réserve à l’humanité entière.
Sion, c’est aussi la préfiguration de la Jérusalem céleste, le lieu du repos bienheureux et éternel pour le Christ Total. Dès aujourd’hui, accueillie avec joie dans le Ciel, Marie connaît cette plénitude.


** Rendons grâce avec tous les saints du Ciel pour la joie de Marie qui est auprès de Dieu dans sa Lumière et dans sa Paix.

** Demandons pour chacun de nous la grâce de « Désirer le Ciel.»

Category:
French