Le portement de Croix et le Psaume 21

Jésus lui-même a prié ce psaume durant sa Passion. Écoutons-le donc crier vers son Père quand l’heure de la Croix arrive et retournons ces paroles dans notre cœur.

Mon Dieu, mon Dieu… le salut est loin de moi. (v. 2)

Sur le chemin du calvaire, quand la mort approche, comment croire que le salut est en train d’advenir ?… Et cependant Jésus continue, confiant : Toi, pourtant tu es Saint. (v. 4)

Et moi je suis un ver, pas un homme. (v. 7) Le corps de Jésus est lacéré par la souffrance, le poids de la Croix, les blessures de la flagellation.

Ne sois pas loin… je n’ai personne pour m’aider. (v. 12) Et voici que Simon de Cyrène fut réquisitionné pour aider le condamné.

Tous mes membres se disloquent, mon cœur fond comme la cire… (v. 15) Corps et âme, Jésus endure la souffrance… Mais toi Seigneur ne soit pas loin !… (v. 20) C’est la faiblesse de Jésus qui s’exprime, grâce à laquelle la force de Dieu se déploie.

TU M’AS RÉPONDU ! (v. 22c)… C’est gagné !


Marie, tu as accompagné Jésus portant sa Croix :

** Apprends-nous à rendre grâce et à faire connaître son cri à son Père : ‘Tu m’as répondu !’

** Apprends-nous à unir notre voix à la sienne au nom de tous ceux qui souffrent sans attendre de délivrance.

 

The Rosary and the Bible
French