Anne, dans le Temple - Fr. Pavel SYSSOEV, o.p.

Anne, fille de Phanuel… veuve… elle ne quittait point le temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et dans la prière.

Vous pouvez venir à n’importe quelle heure, vous êtes sûr de la trouver au Temple. Depuis toujours. Veuve de bonne heure, après sept ans de mariage – sept ans, ça passe si vite ! - elle est toujours là. Toujours. Que fait-elle ? Pas grand’ chose. Elle prie. Elle jeûne. Elle est là. Une petite vieille dame, toujours fidèle au poste. N’a-t-elle rien d’autre à faire ? Visiblement, non. Rien de plus important. Elle prie. Elle attend. Elle est là. Depuis toujours.

Quand Dieu se fait nourrisson et vient dans son temple, elle est là. Elle l’accueille. Car c’est pour elle qu’il vient. Pour cette petite vielle dame qui l’a attendu, depuis toujours. Elle voit, elle entend, elle touche enfin celui qu’elle attendait, qu’elle servait, jour et nuit, depuis toujours.

Faisons éloge d’Anne, fille de Phanuel, prophétesse ! Faisons éloge, pleins d’admiration et de reconnaissance, de toutes ces petites vieilles dames qui sont toujours là, à servir Dieu. A prier lorsque personne ne prie. A espérer, lorsque personne n’espère. A attendre, attendre. Un exégète très savant marquait dans sa note aux marges de la Bible : il est peu probable, disait-il, qu’elle reste près du Temple jour et nuit, l’évangéliste exagère. Pauvre exégète ! S’il passait un peu plus de temps dans l’église et un peu moins dans sa bibliothèque, il aurait su que toujours, toujours il y a quelque part une petite vieille dame à prier, à espérer, à servir Dieu.

L’Église saura-t-elle dire un jour toute sa reconnaissance à ces Anne sans nombre, gardant le feu de la foi dans la nuit du monde ? Comment les remercier de leur fidélité – inébranlable, de leur patience – inusable, de leur prière – éternelle ?

Le Christ s’écriait un jour : le Fils de l’homme, quand il reviendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?! Oh oui ! Tout comme au moment de la présentation, il y aura Anne. Une autre Anne, fille d’un autre Phanuel, mais elle sera là pour le servir, pour l’espérer. Pour l’attendre. Qu’est-ce qu’elle dira au Christ cette Anne du dernier jour ? Où étais-tu ? ça fait si longtemps que je t’attends ! Et ce reproche d’une petite vieille dame sera plus doux au cœur de Jésus que l’acclamation triomphale des anges.

Category:
French