Laissons-nous visiter !

Homélie prêchée en l’église Notre-Dame du Rosaire du Couvent Saint-Thomas d’Aquin de Toulouse, le 31 mai 2006


Deux femmes.
La joie d’une rencontre.
Quoi de plus banal ?

Et pourtant tout bascule, parce que Dieu fait irruption dans leur vie.
Leur rencontre, une visite, devient Visitation.
C’est le Seigneur qui visite son peuple et deux femmes qui laissent éclater leur joie.

Les femmes sont intuitives, c’est bien connu… et bien dangereux ! Elles savent ce que c’est que la vie. Elles en connaissent le prix. Leurs fils, frères et père leur en font tant voir…
Elles savent où est la vie, quand vient la vie.
Elles savent… (et nous disons toujours que pour apprendre quelque chose dans notre Saint Ordre, il faut demander aux sœurs… moniales, de préférence !)

Et pourtant, aujourd’hui, ce ne sont pas elles qui savent les premières, mais c’est l’enfant qu’elles portent.
Jean bondit de joie dans le sein de sa mère !

C’est notre joie qui se joue dans cette Visitation.
Joie parce que notre Seigneur vient à nous dans l’Eucharistie.
Joie parce que Notre-Dame aussi vient à nous qui appartenons à cet Ordre qu’elle recouvre de son manteau.

Puissions-nous, comme Élisabeth, nous écrier : « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne à moi ? »
Elle est le tabernacle vivant qui nous donne le Seigneur.

Notre joie est parfaite.
Laissons-nous visiter !
Amen.

Visitation
French