Votre Annonciation


Homélie prêchée au couvent du Saint-Sacrement de Nice, le 4 avril 2016, pour la solennité de l’Annonciation du Seigneur

Comme il est beau, ce texte, entendu mille fois et pourtant si neuf à chaque lecture !
Comme elle est belle, cette simplicité de la Vierge dans le don total de soi !
Comme elle est belle, cette déclaration d’amour que Dieu fait à l’humanité !

L’Annonciation, ne serait-ce qu’un bel événement du passé, que l’on contemplerait en en relisant le récit ou bien en contemplant les si nombreuses représentations qui ont vu les artistes rivaliser de beauté et parfois d’audace ?
On y voit Marie dans un lieu clos, un jardin, le lieu de la rencontre avec Dieu.
On y voit Gabriel qui l’appelle par son nom et lui annonce la venue de la Vie.
On y voit un appel à la joie : l’hiver est passé, voici que le Sauveur vient !

Souvenez-vous, frères et sœurs, il y a tout juste une semaine, nous entendions un texte si différent et pourtant si proche.
Une femme, du nom de Marie, dans un jardin, le lieu de la rencontre.
On l’appelle par son nom et alors ses yeux et son cœur s’ouvrent.
Elle est appelée à la joie : l’hiver est passé et le Sauveur vient !
C’était l’apparition de Jésus à Marie-Madeleine au matin de la Résurrection.
Comme un lointain écho, Marie-Madeleine vivait en quelque sorte son annonciation à elle.


Et pourquoi cet écho, –cette onde de grâce !– ne se propagerait-il pas jusqu’à nous ? Car c’est à cela que nous sommes appelés.
Nous retrouver dans le lieu de la rencontre avec Dieu. Cela peut être chez nous, dans un jardin, dans une église, dans notre cœur, que sais-je encore.
Être appelé par son nom, personnellement, ce nom que Dieu connaît et aime.
Et c’est là que naît la joie, de cette rencontre avec le Sauveur… une joie que l’on partage !

Une annonciation, votre annonciation frères et sœurs, c’est tout le bonheur que je vous souhaite.
Amen.

Category:
French