Pourquoi moi ?

Chères Équipes du Rosaire,

Voici que le Bien-aimé, le Fils de Dieu et de Marie propose par l’Esprit Saint, la responsabilité du Mouvement des Equipes du Rosaire à une inconnue pour vous. Simplement je crois que ce n’est pas la personne qui est importante mais la mission qui lui est confiée. C’est le Seigneur qui fait naître en chacun de nous sa mission particulière.

Il y a 23 ans, dans un moment difficile de ma vie, le Père Jacques Masson, prêtre qui a veillé sur ma jeunesse, m’a conseillé d’entrer dans une équipe du Rosaire. Petit à petit j’ai compris que chaque visage rencontré là, autour d’une table, était éclairé et aimé de manière unique par le Seigneur. Il nous confiait les uns aux autres par l’intermédiaire de Marie pour nous montrer la splendeur de son visage de fils de Dieu dans tous les visages. On ne voit plus une personne de la même façon si on laisse monter de notre cœur à nos yeux l’amour du Seigneur. C’est lui qui aime en nous, pas nous ! Il aime à la folie même le visage des “grogniottes” comme on dit chez moi. Car on y trouve sa compassion qui nous soulève d’amour et nous fait dépasser nos déroutes.

La Parole du Seigneur partagée dans nos Équipes du Rosaire nous aide à surmonter ensemble les obstacles et les souffrances de nos vies. A travers elle, nous recevons la paix et des grâces personnelles pour être heureux et confiants malgré tout. J’ai compris que les mots ne doivent pas rester sur le bord de nos lèvres mais jaillir de nos cœurs et se répandre de maison en maisons : “Allez, faites des disciples de toutes les nations”, “N’ayez pas peur, je suis au milieu de vous jusqu’à la fin des temps”.

Mon curé, le Père Paul Triebel, lorsqu’il me préparait à ma profession de Foi, m’avait appris ce chant: “Je veux t’aimer sans cesse de plus en plus, protège ma promesse, Seigneur Jésus”. Ces mots se sont inscrits dans mon cœur pour toute ma vie et j’y garde en communion ces deux hommes de Dieu qui m’ont montré le chemin d’Emmaüs et donné l’audace de la foi.

Marie, la petite jeune fille de Nazareth, Marie, la silencieuse, est la première à nous transmettre cette foi à soulever les montagnes de nos peurs et de notre indifférence.

Elle a confié son unité intérieure à Dieu sans réserve : “Qu’il me soit fait selon ta parole”. Première femme à comprendre la splendide proximité de son Dieu, elle lui offre un “Fiat” totalement libre.

Vous comme moi sommes les serviteurs du Mouvement des Équipes du Rosaire, filles et fils de Saint Dominique avec notre cher Père Eyquem. Nous pouvons être fiers de ce trésor extraordinaire de la Parole qu’il nous est donné de contempler dans les Mystères du Rosaire.

Ce pain délicieux n’est pas pour nous seuls. Marie et Jésus nous demandent de le partager, de le distribuer en invitant ceux qui ont faim dans nos maisons. Notre voisin a faim, nos familles ont faim, nos communautés ont faim. Partout dans nos sociétés mondiales là où on “zappe”, là où on “twitte”, là où le mot “ami” est une illusion de fraternité, il y a des affamés d’amour.

Nous connaissons la source de cet amour : c’est le Christ Ressuscité.

Ouvrons nos portes et nos fenêtres sur le monde. Ne laissons pas de chaises vides autour de Jésus et de Marie dans nos salles à manger. Abandonnons-nous à lui. C’est le Seigneur qui fait tout. Il faut simplement le laisser passer dans notre cœur et ne pas lui opposer de résistance. C’est Jésus qui invite, c’est Marie qui accueille.

Soyons juste une petite perle d’amour au bout des doigts de Marie afin que rien ne manque là où nous sommes appelés à rendre témoignage.

C’est aujourd’hui, c’est maintenant, c’est urgent.

Le site des Équipes du Rosaire

Category:
French