Méditer les mystères douloureux avec saint Martin de Porrès

Une méditation de Frère Fabien-Joseph Hignette, o.p., parue dans La Revue du Rosaire de novembre 2013


Agonie à Gethsémani

« Père, l'heure est venue » (Jn 17, 1).

Pour combien semble-t-il que l'heure approche ? En cet instant, Jésus conforme absolument sa volonté à celle de son Père. Il offre sa vie en intention.
Martin de Porrès, comme infirmier n'a pas eu comme seul rôle d'apaiser les douleurs physiques de ses frères. Mais encore d'être présent par la compassion et sa prière discrète, dans ce moment où l'âme est invitée à s'unir à l'offrande du Fils à son Père.

Seigneur Jésus, à travers ton obéissance et le don de ta vie, fais de nos vies une offrande. Ainsi, en toi nous serons de véritable fils du Père.


Flagellation

« Cette sagesse qu'aucun des princes de ce monde n'a connue. S'ils l'avaient connue, en effet, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de la Gloire » (1 Co 2, 6).

Lima était une ville à contrastes violents, entre les débauchés et les aventuriers, les truands et les puissants. Martin est l'illustration en actes que Dieu aime dans la misère, au point de la transfigurer. Comme fruit de la miséricorde de son Sauveur, sa vie fut un ministère de miséricorde. Telle est la sagesse du chrétien.

Seigneur, dans tes blessures, nous t'offrons tous ceux qui souffrent sans raisons.


Couronnement d'épines

« Ô Dieu notre bouclier, vois, regarde la face de ton Christ » (Ps 84, 10).

Quelle tête fait notre Seigneur ? Quelle popularité a-t-il ? Et nous-mêmes quel regard posons-nous sur lui ? Combien de fois espérons-nous un règne religieux où nous serions à l'honneur ? Alors que Jésus nous montre bien de quel type est la royauté qu'il instaure. Sa couronne est une épine et son trône une croix. Saint Martin a su répondu aux interrogations que cette royauté messianique nous adresse. Sa réponse était contemplation, à travers ses longues nuits de prière et de pénitence. Et sa contemplation était communion en regardant le Christ en croix.

Seigneur Jésus, c'est par ton amour que tu nous montres que tu es Roi de gloire et Prince de paix. Que ton intimité purifie notre regard envers toi envers nos frères.


Portement de croix

« Ils prirent Jésus. Et il sortit, portant sa croix, et vint au lieu dit du Crâne ˗ ce qui se dit en hébreu Golgotha » (Jn 19, 17).

Notre Seigneur se rend au lieu dit du Crâne, c'est-à-dire le lieu de la mort et du mal, pour remporter sa victoire. La compassion de Martin de Porrès est un prolongement de cette victoire que Jésus instaure par sa croix. Cela suppose que Martin était empli de cette certitude que le mal et la mort sont définitivement vaincus. On l'appelle la foi !

Seigneur Jésus, mets en nous la foi et la force de répandre dans nos vies ta victoire sur la mort.


Crucifixion

« En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis » (Luc 23, 42).

Dans sa passion et dans sa mort, Jésus promet la vie nouvelle à un assassin. Fort de cette parole, notre saint de Lima, portant généralement un habit usé, avait revêtu un habit neuf à l'heure de vivre sa pâques. Il allait rejoindre ceux qu'il aimait tant, le Seigneur et ses saints.

Seigneur Jésus, affermis notre confiance en toi qui, par ta croix, nous as valu le salut.


Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Glorieux

Category:
French