Recevoir Marie pour apprendre à croire en son Fils

Homélie pour la fête de Notre-Dame des Douleurs, prêchée le 15 septembre 2014

Chers frères et sœurs, c’est un peu bizarre !

Hier, nous étions vêtus en rouge, alors que nous fêtions la Croix glorieuse… aujourd’hui nous sommes en blanc, alors que fêtons Notre-Dame de douleur, donc douloureuse !

Pourquoi ce changement de couleur ? La croix reste la même ! Oui, la croix reste la même, mais c’est le regard qui change, le regard que Marie pose sur cette croix. Une mère est la personne qui est la mieux placée pour comprendre son enfant. Mais Marie n’est pas bienheureuse parce qu’elle aurait compris. Elle est bienheureuse, parce qu’elle a cru. Elle a cru non pas une fois pour toutes, mais toujours davantage ! Nous ne savons pas ce qu’elle pouvait comprendre au pied de la croix, mais nous savons, qu’elle a cru.

Elle est celle qui a cru, celle qui a gardé la foi. Est-elle aussi la seule qui a gardé la foi ? Nous ne le savons pas. Mais nous savons qu’elle ne se contentait pas de garder sa foi pour elle seule. Elle la gardait pour l’enseigner et la transmettre à ses enfants, à commencer par le disciple que Jésus lui a confié. Et nous pouvons tous l’imiter, si nous recevons Marie chez nous, pour qu’elle nous apprenne à croire en son Fils.

 

Category:
French