Pourquoi regardez-vous le ciel ?

Le Christ, où est-il parti ? Nous allons le proclamer tout à l’heure : il est monté aux cieux et il s’est assis à la droite du Père. Il faut tenir les deux en même temps : il est monté aux cieux, il s’est assis à la droite du Père. Pourquoi ? Nous savons que l’expression « il s’est assis à la droite du Père » est une expression symbolique. Symbolique, parce que Dieu n’a ni droite, ni gauche. À la droite du Père veut dire : le Christ ressuscité, le premier homme nouveau, est uni au Père dans la gloire que Dieu a depuis toujours. Il s’est assis à la droite du Père parce qu’il règne avec le Père, il jugera avec le Père.

Il est monté aux cieux : c’est aussi une expression symbolique. Cela ne veut pas dire qu’il est en mode supraterrestre ; qu’il se trouve du côté de Mars ou d’une autre planète, ou dans une autre galaxie. Il est monté aux cieux au sens biblique du terme, c’est-à-dire dans le monde des créatures spirituelles. Il est dans un monde au-delà de nous . Nous ne le voyons pas de nos yeux, mais les anges et les saints le voient. « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » Cette question, que deux hommes vêtus de blanc ont posée a beaucoup de sens. C’est non seulement une question, mais aussi un appel. Essayons d’y répondre en trois points.

1) « Pourquoi regardez-vous le ciel ? C’est la terre qu’il vous faut regarder, parce que vous avez une mission à y accomplir ! » Les Actes des Apôtres nous parlent surtout de cette mission que les Apôtres et les premiers chrétiens ont accomplie – à Jérusalem, en Judée, en Samarie et dans tous les pays de la terre.

2) Dans ce même récit des Actes, le plus détaillé, le Christ, avant que son apparence soit cachée, dit aux apôtres : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps que le Père a fixé pour restaurer son Royaume. » Juste avant son Ascension, le Christ parle de son retour. C’est pourquoi nous confessons dans le Credo que non seulement le Christ est monté aux cieux et qu’il s’est assis à la droite du Père, mais aussi qu’il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts et son règne n’aura pas de fin.

3) Tout le livre des Actes parle de l’action de l’Esprit. La Pentecôte suit l’Ascension immédiatement et sans Pentecôte, l’Ascension n’aurait pas de sens. Grâce au don de l’Esprit, la présence de Dieu en nous devient encore plus intime et la mission plus actuelle.

Enfin, le Christ ressuscité a fait entrer notre nature humaine dans un monde où nous ne sommes pas encore pleinement. Le monde où il vit n’est pas encore tout à fait uni à notre monde, mais n’est pas non plus séparé de nous. Nous pouvons dire dès maintenant avec saint Paul que le Christ est notre tête. Avant de le rejoindre pleinement, l’Esprit nous aide, son Esprit nous pousse, l’Esprit Saint nous envoie en mission. Dans l’Eucharistie, le Christ glorifié se rend présent pour nous communiquer sa vie, pour nous pénétrer par son Esprit, pour nous donner un avant-goût de sa présence, avant qu’il ne revienne.

Category:
French