Rencontre avec... Sœur Cécilia de la Trinité

Le 25 août 2012 a été un grand jour pour les Dominicaines de Monteils. Trois jeunes filles ont pris l'habit et sont entrées au noviciat. Puis trois novices ont fait leurs premiers vœux. Enfin Sœur Cécilia de la Trinité et Sœur Marie-Sabine ont fait leur profession perpétuelle...

Elles ont été entourées de huit Soeurs Jubilaires : depuis le Jubilé d'argent (50 ans), jusqu'à celui d'albâtre (75ans) et même de chêne (80 ans) !

Seigneur, garde-les fidèles au conseil de leur fondatrice, Mère Marie-Anastasie : "La gaité du front doit être le reflet de la Paix de l'âme."

A cette occasion Soeur Marie-Cécilia de la Trinité a écrit un témoignage pour le journal "Le Quercy" :

Bonjour, Sœur Cécilia ! Comme convenu je me permets de vous poser quelques questions.
Au nom du journal « Le Quercy », je vous en remercie.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Sœur Marie Cécilia de la Trinité LE Thi Kim Mai.
J'ai 29 ans, je suis née au Vietnam, dans une famille catholique pratiquante. J'ai un petit frère et une petite sœur. Après mon baccalauréat, j'ai fait des études de français et je suis en France depuis 8 ans et 4 mois, étant entrée chez les Sœurs Dominicaines de Monteils.

Vous avez senti l’appel de Dieu : À quel âge et dans quelles circonstances ?

A vrai dire, j'ai senti l'appel de Dieu à 13 ans. J'étais encore collégienne et interne chez les sœurs Dominicaines du Vietnam. Un jour, j'ai senti en moi un désir fort d'être l'épouse de Jésus Christ.

Expliquez-nous, à nous laïcs : Que veut dire, être appelé par Dieu ?

Selon mon expérience : être appelé par Dieu, c'est d'abord Dieu qui vient vers nous et nous appelle. Sa voix n'est pas audible par les oreilles mais par le cœur et par la foi. Dieu met en nous un désir d'aimer et de se donner à Lui. Il nous guide par les circonstances de notre vie, par les demandes de notre société. Et quand Dieu appelle, il ne nous dit pas d'avance qu'est-ce que cela va donner, mais il nous accompagne en nous donnant une paix et une joie profonde dans le cœur.

Pourquoi avez-vous choisi la voie de Dominique, un Européen si loin de chez vous et des préoccupations de votre pays ?

Saint Dominique n'est pas un étranger au Vietnam. Même s'il n'a jamais été au Vietnam, sa spiritualité et le zèle des Frères Dominicains se sont bien diffusés. Au Vietnam, il y a beaucoup de Frères Dominicains et de Sœurs Dominicaines. J'ai été à l'internat des Sœurs Dominicaines de Tam Hiep (Sud du Vietnam) pendant presque 7 ans. A 16 ans, j'ai participé à une retraite chez les Sœurs Dominicaines. Cela a été une très belle expérience, j'étais très heureuse. A ce moment-là, j'ai bien voulu rentrer chez les Sœurs Dominicaines du Vietnam.

Qu’est-ce qui vous a particulièrement attirée dans le message apostolique de saint Dominique ?

Ce qui m'attire dans le message apostolique de Saint Dominique, c'est la Parole de Dieu et la vie fraternelle.
« Dominique ne parlait qu'avec Dieu et que de Dieu ». Dominique écoute Dieu, il accueille sa Parole, il la médite, il parle à Dieu et puis il parle de Dieu aux autres. Sa vie est prise par la Parole de Dieu.
Quand Dominique a fondé l'Ordre, il a voulu que les frères vivent en communauté et évangélisent en communauté. Nous vivons à la manière des apôtres : vivre avec le Christ et vivre ensemble et évangéliser ensemble. La vie fraternelle est très importante dans la vie dominicaine : dans la vie quotidienne, nous avons les heures de prière commune, les repas et les récréations. C'est dans la vie communautaire que nous apprenons à nous aimer les uns les autres. C'est la communauté qui nous soutient et nous accompagne dans la mission, dans les moments de joie et aussi de tristesse.
Pour moi c'est déjà un avant-goût du Paradis. Si déjà, sur la terre, on est heureux de vivre ensemble, combien plus nous serons heureux quand nous serons tous réunis ensemble auprès de Dieu Trinité.

Le 25 août, vous vous êtes engagée pour Dieu et pour toujours. Quel est votre ressenti ces jours-ci ?

Je suis heureuse. Quelle joie, une joie et une paix profondes ! Qui peut imaginer la grandeur et le mystère d'être consacrée à Dieu... ? Oui, je suis accueillie et consacrée à Dieu pour toujours. Il n'y a pas de mot pour exprimer cette expérience qui dépasse notre sentiment, car l'amour et la grâce de Dieu sont tellement infinis qu'on ne peut pas parler avec des mots.

Mettre sa vie entre les mains de Dieu ne doit pas être une décision facile à prendre ?

Avant de demander de faire ma profession perpétuelle, j'ai beaucoup prié et réfléchi. Ce n'était pas facile. Mais Dieu nous accompagne toujours. D'ailleurs un engagement sérieux et libre doit être bien éclairé. On ne voit clair que si l'on a un bon guide. Dieu est notre bon guide. J'ai beaucoup prié et Dieu m'a exaucée, il m'a aidée à prendre une bonne décision. Quand j'ai décidé de demander de faire ma profession perpétuelle, j'étais très heureuse et paisible. Dieu m'a dit « oui », alors j'avance sans craindre.

Pourquoi avoir choisi d’effectuer vos vœux définitifs en France et pas dans votre propre pays ?

Je suis en France avec les Sœurs Dominicaines de Monteils depuis 8 ans et 4 mois. Je suis très heureuse avec les Sœurs. Par leur vie et leur fidélité, elles m'ont donné d'abord la joie de la vie religieuse et aussi l'exemple de la fidélité à Dieu et du service aux autres. C'est la famille nouvelle que Dieu m'a offerte. Et je voudrais être consacrée à Dieu dans la congrégation des Sœurs Dominicaines de Monteils pour toujours.
Mais je suis prête à repartir au Vietnam s'il y a besoin. Quand on est consacré à Dieu, on vit pour Dieu et pour les autres. Là où Dieu nous envoie, là on y va. Et Dieu est toujours avec nous.

Aux jeunes de France de votre âge, quel message aimeriez-vous faire passer ?
Qu’auriez-vous à dire à ces jeunes de France, pays qui connaît si peu de vocations ?

Dieu aime chacun de nous, il vit en nous, avec nous et nous appelle à porter le bonheur aux autres. Ecoute-le dans ton cœur, reconnais sa voix et reconnais-le aussi dans les autres, dans notre société... Et ose t'engager sérieusement malgré les difficultés. Car l'amour est plus fort que la mort.

Le site des Dominicaines du Très Saint Rosaire de Monteils

Meeting with…
French