L’ aujourd’hui de Noël

Hier nous avons entendu le début de l’Évangile de saint Matthieu. Dans la table des ancêtres de Jésus, Matthieu descend jusqu’à Abraham. Le début de l’Évangile de Jean que nous venons d’entendre, descend encore plus loin : il va jusqu’au commencement.

Une autre différence entre le début des deux Évangiles est encore plus remarquable. A savoir, ce qui est lié à la génération, à l’engendrement. Dans la généalogie du saint Matthieu, le mot « engendrer » apparaît 52 fois, c’est-à-dire 3x14 fois, tandis que l’Évangéliste Jean parle d’une seule génération, d’un seul engendrement du Fils qui est depuis toute éternité dans le sein du Père. Le quatrième Évangile parle de l’engendrement du Fils par le Père, qui est en dehors du temps, qui est éternel.

Et la naissance de Jésus est l’entrée du Verbe de Dieu dans le temps. En fait, il y a deux entrées du Verbe dans le temps. La première, au commencement, quand Dieu le Père crée le monde par son Verbe. La deuxième entrée, dans la plénitude des temps, quand Dieu envoie son Verbe, pour se faire chair, pour devenir homme.

Aujourd’hui nous apprenons que parler du Verbe et parler du Fils, c’est la même chose.

Aujourd’hui, nous nous rendons compte que, par son Fils, Dieu est venu nous parler.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance du Fils Éternel, reflet resplendissant de la gloire du Père, Jésus le Christ, né de la Vierge et entré ainsi dans le temps comme un homme, et d’abord, comme un enfant.

Nous pouvons vraiment dire « aujourd’hui », même si cela fait déjà deux mille ans, parce qu’avec la naissance du Fils de Dieu, se produit un changement radical de l’histoire des hommes.

Rappelons-nous ce que dit le prologue de l’Évangile de Jean : « à tous ceux qui l’ont reçu, c’est-à-dire, le Verbe, Il, le Père, leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu… »

Aujourd’hui, avec l’annonce de la naissance du Fils de Dieu, il nous est annoncé, que nous aussi, pouvons devenir les enfants de Dieu.

 

Category:
French